Casino Luxembourg − Forum d’art contemporain

Photo : Éric Chenal

MISSIONS

un « forum » d’art contemporain

Idéalement situé au coeur de la capitale, le Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain présente des expositions sur l’art d’aujourd’hui au travers d’une programmation internationale et en prenant principalement appui sur une jeune génération d’artistes. Le centre d’art abrite des espaces publics à usages et à vocations variés, alliant l’art contemporain à un lieu de rencontre, chaleureux et convivial : le rez-de-chaussée est doté, à côté d’une bibliothèque spécialisée en art contemporain, d’une salle de projection BlackBox consacrée à des vidéos d’artistes ; d’un espace dédié aux activités pédagogiques et d’un café-restaurant, le ca(fé)sino. Le premier étage étant exclusivement affecté aux expositions temporaires, des monographies d’artistes et expositions thématiques y sont proposées. Celles-ci sont complétées par un programme varié de visites guidées, conférences, rencontres avec la musique contemporaine ainsi que de résidences d’artistes. Loin des préoccupations muséales, le Casino opère tel un laboratoire d’expérimentations artistiques pour les tendances en devenir.

ARCHITECTURE

Le bâtiment de l’actuel Casino Luxembourg fut construit en 1882 par Pierre Kemp et Pierre Funk. Autrefois appelé « Casino Bourgeois », il était un lieu privilégié de la vie culturelle et mondaine de la ville pendant des années. Au milieu du 20e siècle, l’État racheta l’édifice et le loua au Cercle culturel des Communautés Européennes. Le Casino Luxembourg, désormais appelé « Foyer Européen », restera jusqu’à la fin de l’année 1990 le centre des manifestations culturelles et mondaines de la Communauté Européenne à Luxembourg. Lors des préparatifs de Luxembourg, Ville Européenne de la Culture 1995, la transformation de l’ancien « Casino Bourgeois » en lieu d’exposition fut confiée à Urs Raussmüller. Dans son projet architectonique il alliait de manière convaincante simplicité, esthétique et fonction pratique avec l’installation, dans chacune des pièces du rez-de-chaussée et du premier étage, de « white cubes ». C’est en mars 1996, trois mois après la fin de l’année culturelle à Luxembourg en 1995, que le Casino Luxembourg est devenu ce qu’il est aujourd’hui : le premier et unique Forum d’art contemporain au Grand-Duché de Luxembourg.

Suite à un concours architectural sur invitation, l’architecte Claudine Kaell s’est vu confier la mission de la transformation architecturale du rez-de-chaussée du Casino en 2016. Son projet prévoyait une réorganisation plus pragmatique et plus fluide des espaces intérieurs, ainsi qu’une meilleure accessibilité pour les publics (avec une entrée supplémentaire du côté du boulevard Roosevelt). Le rez-de-chaussée est aujourd’hui doté, à côté de la bibliothèque existante, d’un espace d’accueil entièrement repensé ; de salles de projection consacrées à des vidéos d’artistes (la Black-Box) et à la documentation vidéo des expositions présentées au Casino Luxembourg (ChannelBox) ; d’un espace dédié aux activités pédagogiques et aux ateliers créatifs, et d’un café-restaurant, ca(fé)sino, qui est venu renforcer l’identité du lieu et miser sur la convivialité.

ARCHITECTES

Le Casino fut construit en 1882 par les architectes luxembourgeois Pierre Kemp et Pierre Funck. Pierre Funck, ayant accompli ses études d’architecture à l’école des Beaux-Arts à Paris, avait contribué à quelques édifices remarquables, le Convict épiscopal et la Fondation Pescatore, et à d’autres habitations privées. Pierre Kemp, pour sa part, a acquis ses connaissances en architecture lors de ses études à Düsseldorf et à Munich, son expérience se concentrait principalement sur la construction d’églises et de maisons privées. L’architecte Urs Raussmüller avait la tâche de transformer le « Casino Bourgeois » en espace d’exposition en 1995 et y intégra les « white cubes » sans toucher à la substance historique du bâtiment. En 2016, la proposition de l’architecte Claudine Kaell a su convaincre par la justesse du concept architectural et un accord parfait avec les visions de l’équipe du Casino pour la transformation du rez-de-chaussée avec notamment une deuxième entrée du côté du boulevard Roosevelt.