Norbert Ketter, Sophie Feyder - Le studio photo de la vie

2022-05-19 13:00:00 2022-05-19 13:00:00 Norbert Ketter, Sophie Feyder - Le studio photo de la vie Cercle Cité Espace d'exposition Ratskeller, rue du Curé, Luxembourg Exposition du 29.04.2022 au 26.06.2022 Accueil par Marion Vergin, chargée de production culturelle au Cercle Cité, ensuite visite guidée par Françoise Poos, commissaire de l’exposition. « Je me suis laissé dire que Norbert Ketter m’avait débarrassé le cerveau d’un Grand-Duché en carte postale, pour me faire découvrir enfin l’espace luxembourgeois ». Cette citation de l’écrivain Jacques Gandebeuf, clôt un texte publié pour le catalogue de l’exposition Norbert Ketter, Photographies 1961 – 1981, au musée Villa Vauban de la Ville de Luxembourg. Elle fait référence aux paysages luxembourgeois de Ketter qui marquent son œuvre depuis ses débuts. De manière significative, Gandebeuf emploie le terme « espace », celui d’un pays, dont la topographie, sous l’objectif de Ketter, se construit de photographie en photographie, avec son nord, son sud, ses terres ondulées, « sages » seulement à première vue, de paysage en visage. Les portraits urbains de Norbert Ketter, depuis son premier recueil sur la ville d’Esch-sur-Alzette en 1970 jusqu’à la série emblématique Des Hommes et des images – Regards sur notre société multiculturelle en 1992, n’en sont que le prolongement naturel. Ils font partie intégrante de cet espace de vie que le photographe n’a cessé de scruter et de représenter tout au long de sa carrière d’un œil bienveillant. Mais si le regard est tendre, la démarche artistique de Ketter n’en est que plus structurée. Rien, dans ses photographies, n’est laissé au hasard. L’espace et la lumière, tout est mis en scène. C’est à ce portraitiste humaniste et « faiseur d’images » que l’ASTI (Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés) voulait rendre hommage en proposant le sujet au Cercle Cité, à l’occasion du 40ème anniversaire de l’association. Le paysage social luxembourgeois a changé cependant depuis le décès de Norbert Ketter en 1997. Aussi, les pratiques photographiques documentaires ont-elles évolué, vont plus loin. L’image mouvante et des témoignages sonores viennent compléter l’image fixe prise sur le vif, par le vécu des sujets. L’œuvre se co-construit lors de processus collaboratifs basés sur l’échange et l’interaction répétés permettant d’aller en profondeur.  Sophie Feyder, Luxembourgeoise aux racines péruviennes et basée à Bruxelles, s’inscrit dans cette démarche anthropologique contemporaine. Avec And They Lived Happily Ever After,  l’artiste, auteure et chercheuse, explore avec ses travaux la mémoire et l’expérience subjective de la migration et de l’appartenance à l’époque actuelle. Elle donne une voix aux espoirs, aux déceptions et aux questions, produit ainsi des portraits complexes et émouvants d’humanité. À plusieurs décennies d’intervalle, les œuvres de Sophie Feyder et de Norbert Ketter se font ainsi écho, autour du sujet de l’humain, dans un espace que les deux artistes investissent pleinement, le studio photo de la vie. Catherine de Jamblinne accueillera les Amis des Musées pour cette visite. TRES IMPORTANT : Nous vous rappelons que vous ne pouvez participer à une visite guidée qu’à condition d’être membre des Amis des Musées et d’avoir reçu une confirmation écrite de votre inscription à la visite. Cette confirmation vous parviendra 2 à 3 jours avant la visite.  Luxembourg Les amis des musées d'art et d'histoire Luxembourg info@amisdesmusees.lu Europe/Luxembourg public

Cercle Cité

Espace d'exposition Ratskeller, rue du Curé, Luxembourg

Exposition du 29.04.2022 au 26.06.2022

Accueil par Marion Vergin, chargée de production culturelle au Cercle Cité, ensuite visite guidée par Françoise Poos, commissaire de l’exposition.

« Je me suis laissé dire que Norbert Ketter m’avait débarrassé le cerveau d’un Grand-Duché en carte postale, pour me faire découvrir enfin l’espace luxembourgeois ». Cette citation de l’écrivain Jacques Gandebeuf, clôt un texte publié pour le catalogue de l’exposition Norbert Ketter, Photographies 1961 – 1981, au musée Villa Vauban de la Ville de Luxembourg. Elle fait référence aux paysages luxembourgeois de Ketter qui marquent son œuvre depuis ses débuts. De manière significative, Gandebeuf emploie le terme « espace », celui d’un pays, dont la topographie, sous l’objectif de Ketter, se construit de photographie en photographie, avec son nord, son sud, ses terres ondulées, « sages » seulement à première vue, de paysage en visage.

Les portraits urbains de Norbert Ketter, depuis son premier recueil sur la ville d’Esch-sur-Alzette en 1970 jusqu’à la série emblématique Des Hommes et des images – Regards sur notre société multiculturelle en 1992, n’en sont que le prolongement naturel. Ils font partie intégrante de cet espace de vie que le photographe n’a cessé de scruter et de représenter tout au long de sa carrière d’un œil bienveillant.

Mais si le regard est tendre, la démarche artistique de Ketter n’en est que plus structurée. Rien, dans ses photographies, n’est laissé au hasard. L’espace et la lumière, tout est mis en scène. C’est à ce portraitiste humaniste et « faiseur d’images » que l’ASTI (Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés) voulait rendre hommage en proposant le sujet au Cercle Cité, à l’occasion du 40ème anniversaire de l’association.

Le paysage social luxembourgeois a changé cependant depuis le décès de Norbert Ketter en 1997. Aussi, les pratiques photographiques documentaires ont-elles évolué, vont plus loin. L’image mouvante et des témoignages sonores viennent compléter l’image fixe prise sur le vif, par le vécu des sujets. L’œuvre se co-construit lors de processus collaboratifs basés sur l’échange et l’interaction répétés permettant d’aller en profondeur. 

Sophie Feyder, Luxembourgeoise aux racines péruviennes et basée à Bruxelles, s’inscrit dans cette démarche anthropologique contemporaine. Avec And They Lived Happily Ever After,  l’artiste, auteure et chercheuse, explore avec ses travaux la mémoire et l’expérience subjective de la migration et de l’appartenance à l’époque actuelle. Elle donne une voix aux espoirs, aux déceptions et aux questions, produit ainsi des portraits complexes et émouvants d’humanité. À plusieurs décennies d’intervalle, les œuvres de Sophie Feyder et de Norbert Ketter se font ainsi écho, autour du sujet de l’humain, dans un espace que les deux artistes investissent pleinement, le studio photo de la vie.

Catherine de Jamblinne accueillera les Amis des Musées pour cette visite.

TRES IMPORTANT : Nous vous rappelons que vous ne pouvez participer à une visite guidée qu’à condition d’être membre des Amis des Musées et d’avoir reçu une confirmation écrite de votre inscription à la visite. Cette confirmation vous parviendra 2 à 3 jours avant la visite. 

Sorry…This form is closed to new submissions.

Exposition
Non
A l'affiche
Non
  Ajouter à mon calendrier