Midi de l'Art : Eugénie Paultre - Des liens plus que terrestres

2020-07-22 10:30:00 2020-07-22 10:30:00 Midi de l'Art : Eugénie Paultre - Des liens plus que terrestres Galerie Erna Hecey 20c, bvd. Emmanuel Servais, Luxembourg-Limpertsberg Accueil par Erna Hecey, ensuite visite guidée par l'artiste. Des pigments de poésie, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier les peintures d’Eugénie Paultre.  A Luxembourg , la galerie Erna Hecey  présente  36  encres, gouaches et pastels  de petit format, issues de l'ensemble de soixante œuvres réalisées en 2019  sous  le titre  « Des liens plus que terrestres ».  Eugénie Paultre, artiste, poète, auteur et  essyaiste,  est née en 1979 et vit et travaille à Paris. «Je marche dans la nuit et je rencontre la couleur. »  Elle décrit ainsi le processus à l’œuvre dans son travail où ligne de pigment après ligne de pigment, elle inscrit, dans «une verticalité comme des canaux, un flux pour retenir la vitalité de la couleur. Le caractère minimal du dessin est destiné à laisser parler la couleur ».  Pour Eugénie Paultre, la vitalité tient de l’urgence. Dans un monde qui nous presse de questions, «l’art est le dernier recours. C’est notre pays commun à tous, notre dernier pays habitable ». On l’aura entendu, la nuit dans la- quelle elle marche est existentielle et la couleur est un flux vital. Elle n’entre pas dans ces émotions de manière fortuite. Eugénie Paultre est venue à la peinture après des études de philosophie. Agrégée en 2007, elle a enseigné pendant quelques années à La Sorbonne, à Paris. Elle a retrouvé les arts plastiques, amours de sa jeunesse, à l’occasion d’une longue errance: «Je retourne chez Sennelier, le marchand de couleurs quai Voltaire, où, adolescente, j’allais souvent. Et là, je tombe sur le bleu français qui m’apporte un sentiment vital... Il faudrait un poème pour dire ce moment-là. C’est une vision, c’est une apparition, c’est une révélation. Je ne savais pas ce que je cherchais, mais c’est ce que je cherchais. » À partir de là, elle « entre » en peinture, expose, à la Gandy Gallery à Bratislava et chez Erna Hecey au Luxembourg.  Elle rencontre les artistes Etel Adnan et Simone Fattal avec lesquelles « il y a une communauté d’esprit» et sur et  avec lesquelles elle a publié des  textes, des poésie  et  des essays  accompagné de leurs dessins, estampes et gravures. Présence des signes (Manuella Editions, 2019) a paru à l’occasion de l’exposition le Monde n’est pas nécessairement un empire, consacrée à Etel Adnan au LaM, à Villeneuve d’Asq, en octobre 2019. Au  Luxembourg  on a pu  découvrir Eugénie  Paultre  dans  l'exposition  Etel Adnan et les  modernes  en 2019  au  Mudam  et  dans l'exposition  Colori: L’emozione dei colori nell’arte », Castello di Rivoli, Torino, 2017. Les tableaux que peint Eugénie Paultre sont une infinie variations de lignes où les couleurs se parlent. La plasticienne commence toujours par une ligne centrale qui sépare l’espace et donne lieu à des avancées multidirectionnelles. «On peut lire ces tableaux dans tous les sens. Ils laissent parler l’émotion», pré- cise-t-elle en évoquant le sonnet de Baudelaire, « Correspondances », où se répondent parfums, couleurs et sons….. Texte : Annabelle Gugnon. (artpress  n° 477-478 juin/juillet 2020). Visuel : Eugénie Paultre - Untitled 004 - 2019 - encre et gouache sur papier, 20 x 20 cm Catherine de Jamblinne accueillera les Amis des Musées pour cette visite. IMPORTANT : Pour les visites proposées par les Amis des Musées, une inscription au préalable est obligatoire. Vous recevrez une confirmation avant la visite.  Pour cette visite nous vous prions de respecter les consignes de sécurité : port du masque, désinfection des mains et respect d'une distance d'au moins 1,5 m entre les participants du groupe. Luxembourg Les amis des musées d'art et d'histoire Luxembourg info@amisdesmusees.lu Europe/Luxembourg public

Galerie Erna Hecey

20c, bvd. Emmanuel Servais, Luxembourg-Limpertsberg

Accueil par Erna Hecey, ensuite visite guidée par l'artiste.

Des pigments de poésie, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier les peintures d’Eugénie Paultre. 

A Luxembourg , la galerie Erna Hecey  présente  36  encres, gouaches et pastels  de petit format, issues de l'ensemble de soixante œuvres réalisées en 2019  sous  le titre  « Des liens plus que terrestres ».

 Eugénie Paultre, artiste, poète, auteur et  essyaiste,  est née en 1979 et vit et travaille à Paris.

«Je marche dans la nuit et je rencontre la couleur. »  Elle décrit ainsi le processus à l’œuvre dans son travail où ligne de pigment après ligne de pigment, elle inscrit, dans «une verticalité comme des canaux, un flux pour retenir la vitalité de la couleur. Le caractère minimal du dessin est destiné à laisser parler la couleur ». 

Pour Eugénie Paultre, la vitalité tient de l’urgence. Dans un monde qui nous presse de questions, «l’art est le dernier recours. C’est notre pays commun à tous, notre dernier pays habitable ». On l’aura entendu, la nuit dans la- quelle elle marche est existentielle et la couleur est un flux vital. Elle n’entre pas dans ces émotions de manière fortuite.

Eugénie Paultre est venue à la peinture après des études de philosophie. Agrégée en 2007, elle a enseigné pendant quelques années à La Sorbonne, à Paris. Elle a retrouvé les arts plastiques, amours de sa jeunesse, à l’occasion d’une longue errance: «Je retourne chez Sennelier, le marchand de couleurs quai Voltaire, où, adolescente, j’allais souvent. Et là, je tombe sur le bleu français qui m’apporte un sentiment vital... Il faudrait un poème pour dire ce moment-là. C’est une vision, c’est une apparition, c’est une révélation. Je ne savais pas ce que je cherchais, mais c’est ce que je cherchais. » À partir de là, elle « entre » en peinture, expose, à la Gandy Gallery à Bratislava et chez Erna Hecey au Luxembourg. 

Elle rencontre les artistes Etel Adnan et Simone Fattal avec lesquelles « il y a une communauté d’esprit» et sur et  avec lesquelles elle a publié des  textes, des poésie  et  des essays  accompagné de leurs dessins, estampes et gravures. Présence des signes (Manuella Editions, 2019) a paru à l’occasion de l’exposition le Monde n’est pas nécessairement un empire, consacrée à Etel Adnan au LaM, à Villeneuve d’Asq, en octobre 2019. Au  Luxembourg  on a pu  découvrir Eugénie  Paultre  dans  l'exposition  Etel Adnan et les  modernes  en 2019  au  Mudam  et  dans l'exposition  Colori: L’emozione dei colori nell’arte », Castello di Rivoli, Torino, 2017.

Les tableaux que peint Eugénie Paultre sont une infinie variations de lignes où les couleurs se parlent. La plasticienne commence toujours par une ligne centrale qui sépare l’espace et donne lieu à des avancées multidirectionnelles. «On peut lire ces tableaux dans tous les sens. Ils laissent parler l’émotion», pré- cise-t-elle en évoquant le sonnet de Baudelaire, « Correspondances », où se répondent parfums, couleurs et sons….. Texte : Annabelle Gugnon. (artpress  n° 477-478 juin/juillet 2020).

Visuel : Eugénie Paultre - Untitled 004 - 2019 - encre et gouache sur papier, 20 x 20 cm

Catherine de Jamblinne accueillera les Amis des Musées pour cette visite.

IMPORTANT : Pour les visites proposées par les Amis des Musées, une inscription au préalable est obligatoire. Vous recevrez une confirmation avant la visite. 

Pour cette visite nous vous prions de respecter les consignes de sécurité : port du masque, désinfection des mains et respect d'une distance d'au moins 1,5 m entre les participants du groupe.

Est-ce que cette personne est membre ?
  Ajouter à mon calendrier