Midi de l'Art : Lionel Estève - Marée basse et smoking room - ANNULE

2021-01-14 11:30:00 2021-01-14 11:30:00 Midi de l'Art : Lionel Estève - Marée basse et smoking room - ANNULE Galerie Nosbaum Reding 2-4, rue Wiltheim, Luxembourg-Fëschmaart Visite annulée à cause du récent règlement sanitaire. Exposition du 12.11.2020 au 16.01.2021 La première exposition de Lionel Estève (né à Lyon en 1967, vit et travaille à Bruxelles) chez Nosbaum Reding réunit deux ensembles d’œuvres dans un face-à-face dont les résonances ne se révèlent pas au premier abord. D’une part, Marée basse, une sélection d’œuvres aux associations marines : assemblages de perles colorées, pierres emmaillotées dans des filets, serpents aux motifs vaguement psychédéliques. En contrepoint, Smoking Room, des peintures sur bois représentant des volutes ou arabesques diaphanes, qui renvoient à l’atmosphère lambrissée d’un gentlemen’s club enfumé. Dans ce chassé-croisé entre nature et culture, les œuvres se répondent par-delà les formes et les supports pour dégager une impression de délicatesse extrême, comme si nous avions à faire à des manifestations éphémères qui risquent à tout moment de se dérober sous notre regard. À l’écart des grands débats idéologiques qui animent le monde de l’art actuel, Lionel Estève construit une œuvre dont la préoccupation centrale est esthétique au sens plein du terme. Alternant sans cesse les techniques (peinture, céramique, aquarelle...) et les matériaux (verre, pierre, bois...), son travail trouve ses modèles dans le monde organique, dont il semble s’attacher à mettre en exergue le pouvoir d’émerveillement au moyen d’interventions aussi simples que précises. Les objets qui en résultent se caractérisent par une beauté fragile, à l’image de ces pelotes de perles évocatrices de bancs de coraux ou d’organismes mystérieux trouvés sur la plage après que la mer s’est retirée. « Je cherche à maintenir un lien direct entre une pensée et sa réalisation », explique l’artiste. « Par rapport aux moyens mis en œuvre, cela signifie réaliser des choses que je puisse maîtriser du début à la fin, en étant le plus simple et le plus direct possibles. » Visuel : Lionel Estève, Vue d’exposition, Marée basse & smoking room, Nosbaum Reding, Luxembourg, 2020 Photos: Sven Becker - Atelier d’images Luxembourg Les amis des musées d'art et d'histoire Luxembourg info@amisdesmusees.lu Europe/Luxembourg public

Galerie Nosbaum Reding

2-4, rue Wiltheim, Luxembourg-Fëschmaart

Visite annulée à cause du récent règlement sanitaire.

Exposition du 12.11.2020 au 16.01.2021

La première exposition de Lionel Estève (né à Lyon en 1967, vit et travaille à Bruxelles) chez Nosbaum Reding réunit deux ensembles d’œuvres dans un face-à-face dont les résonances ne se révèlent pas au premier abord.

D’une part, Marée basse, une sélection d’œuvres aux associations marines : assemblages de perles colorées, pierres emmaillotées dans des filets, serpents aux motifs vaguement psychédéliques.

En contrepoint, Smoking Room, des peintures sur bois représentant des volutes ou arabesques diaphanes, qui renvoient à l’atmosphère lambrissée d’un gentlemen’s club enfumé. Dans ce chassé-croisé entre nature et culture, les œuvres se répondent par-delà les formes et les supports pour dégager une impression de délicatesse extrême, comme si nous avions à faire à des manifestations éphémères qui risquent à tout moment de se dérober sous notre regard.

À l’écart des grands débats idéologiques qui animent le monde de l’art actuel, Lionel Estève construit une œuvre dont la préoccupation centrale est esthétique au sens plein du terme. Alternant sans cesse les techniques (peinture, céramique, aquarelle...) et les matériaux (verre, pierre, bois...), son travail trouve ses modèles dans le monde organique, dont il semble s’attacher à mettre en exergue le pouvoir d’émerveillement au moyen d’interventions aussi simples que précises. Les objets qui en résultent se caractérisent par une beauté fragile, à l’image de ces pelotes de perles évocatrices de bancs de coraux ou d’organismes mystérieux trouvés sur la plage après que la mer s’est retirée. « Je cherche à maintenir un lien direct entre une pensée et sa réalisation », explique l’artiste. « Par rapport aux moyens mis en œuvre, cela signifie réaliser des choses que je puisse maîtriser du début à la fin, en étant le plus simple et le plus direct possibles. »

Visuel : Lionel Estève, Vue d’exposition, Marée basse & smoking room, Nosbaum Reding, Luxembourg, 2020
Photos: Sven Becker - Atelier d’images

  Ajouter à mon calendrier