Jessica Theis - 1001 Tonnen

2022-06-25 13:00:00 2022-06-25 13:00:00 Jessica Theis - 1001 Tonnen Bâtiment IV, 66, rue de Luxembourg, Esch-Alzette (4149) - Plan d'accès Dans le cadre d'Esch2022 Capitale Européenne de la Culture : Exposition du 24.06.2022 au 17.07.2022 Jessica Theis, née en 1981, est photographe indépendante depuis 2005 et mène deux projets dans le cadre d'Esch2022 : 1001 Tons et Spieglein Spieglein. Non je ne vous raconte pas une histoire, et sûrement pas un conte de fée, ce n’est pas non plus un titre pour rêver mais c’est la pure et simple réalité. On a 1,6 kilos de déchets sauvages par habitant par année au Luxembourg. Multiplions ceci par 626.000 habitants, on obtient un total de 1001 tonnes de déchets sauvages par année. Cela fait 103 kilos de déchets sauvages par km le long de nos routes de campagnes. Cela fait 216 kilos de déchets sauvages par km le long de nos autoroutes. Ceci coûte au Grand-Duché 1,2 millions d’euros par année. J’ai photographié les déchets sauvages que les gens laissent derrière eux : des baignoires, dont on se débarrasse au fond des forêts, en passant par les saletés que les gens abandonnent dans la nature après leur barbecue, jusqu’aux mégots et aux cannettes balancés par les fenêtres de leurs voitures. En prenant ces photos, j’ai essayé de comprendre pourquoi les gens se comportent de la sorte et pourquoi ils ont si peu de respect pour leur environnement.    J’avais plusieurs possibilités d’illustrer ce problème et j’ai décidé d’utiliser une caméra analogue moyen format, une caméra qui me permet de me concentrer sur le paysage, dans ce cas un paysage souillé. Je n’ai pas cherché des images purement esthétiques, mais des images qui expriment un message. De plus en plus frustrée par tous ces déchets sauvages découverts dans la nature, j’ai décidé de me pencher davantage sur la problématique. J’ai eu de nombreuses réunions avec des professionnels de la thématique et je me suis penchée sur des recherches statistiques, sur la psychologie et la réalité quotidienne autour de la pollution environnementale et sur la façon de la combattre. Tout cela a renforcé ma conviction de vouloir documenter l’histoire de nos déchets sauvages.  Ensemble avec cette exposition, j’ai également publié un livre sous le même titre. Pour contribuer encore plus à la sensibilisation autour de la pollution de l’environnement, j’ai prévu, en outre, d’organiser des expositions en plein air, de faire une campagne le long des autoroutes, d’initier un « Take Action Day » et de proposer une exposition itinérante avec des ateliers aux écoliers du pays entier. - Texte de Jessica Theis Catherine de Jamblinne accueillera les Amis des Musées pour cette visite. Informations sur l'artiste : www.jessica.lu TRES IMPORTANT ! Nous vous rappelons que vous ne pouvez participer à une visite guidée qu’à condition d’être membre des Amis des Musées et d’avoir reçu une confirmation écrite de votre inscription à la visite. Cette confirmation vous parviendra 2 à 3 jours avant la visite.      Luxembourg Les amis des musées d'art et d'histoire Luxembourg info@amisdesmusees.lu Europe/Luxembourg public

Bâtiment IV,

66, rue de Luxembourg, Esch-Alzette (4149) - Plan d'accès

Dans le cadre d'Esch2022 Capitale Européenne de la Culture :

Exposition du 24.06.2022 au 17.07.2022

Jessica Theis, née en 1981, est photographe indépendante depuis 2005 et mène deux projets dans le cadre d'Esch2022 : 1001 Tons et Spieglein Spieglein.

Non je ne vous raconte pas une histoire, et sûrement pas un conte de fée, ce n’est pas non plus un titre pour rêver mais c’est la pure et simple réalité.

On a 1,6 kilos de déchets sauvages par habitant par année au Luxembourg.
Multiplions ceci par 626.000 habitants, on obtient un total de 1001 tonnes de déchets sauvages par année.

Cela fait 103 kilos de déchets sauvages par km le long de nos routes de campagnes.

Cela fait 216 kilos de déchets sauvages par km le long de nos autoroutes. Ceci coûte au Grand-Duché 1,2 millions d’euros par année.

J’ai photographié les déchets sauvages que les gens laissent derrière eux : des baignoires, dont on se débarrasse au fond des forêts, en passant par les saletés que les gens abandonnent dans la nature après leur barbecue, jusqu’aux mégots et aux cannettes balancés par les fenêtres de leurs voitures. En prenant ces photos, j’ai essayé de comprendre pourquoi les gens se comportent de la sorte et pourquoi ils ont si peu de respect pour leur environnement.   

J’avais plusieurs possibilités d’illustrer ce problème et j’ai décidé d’utiliser une caméra analogue moyen format, une caméra qui me permet de me concentrer sur le paysage, dans ce cas un paysage souillé. Je n’ai pas cherché des images purement esthétiques, mais des images qui expriment un message.

De plus en plus frustrée par tous ces déchets sauvages découverts dans la nature, j’ai décidé de me pencher davantage sur la problématique. J’ai eu de nombreuses réunions avec des professionnels de la thématique et je me suis penchée sur des recherches statistiques, sur la psychologie et la réalité quotidienne autour de la pollution environnementale et sur la façon de la combattre. Tout cela a renforcé ma conviction de vouloir documenter l’histoire de nos déchets sauvages. 

Ensemble avec cette exposition, j’ai également publié un livre sous le même titre. Pour contribuer encore plus à la sensibilisation autour de la pollution de l’environnement, j’ai prévu, en outre, d’organiser des expositions en plein air, de faire une campagne le long des autoroutes, d’initier un « Take Action Day » et de proposer une exposition itinérante avec des ateliers aux écoliers du pays entier. - Texte de Jessica Theis

Catherine de Jamblinne accueillera les Amis des Musées pour cette visite.

TRES IMPORTANT ! Nous vous rappelons que vous ne pouvez participer à une visite guidée qu’à condition d’être membre des Amis des Musées et d’avoir reçu une confirmation écrite de votre inscription à la visite. Cette confirmation vous parviendra 2 à 3 jours avant la visite. 

 

 

Exposition
Non
A l'affiche
Non
  Ajouter à mon calendrier